La grosse « affaire » Woerth




Pour l’instant, les médias font preuve d’une très pudique discrétion. Et, cependant, l’affaire Eric Woerth, dans n’importe quel pays démocratique, ferait couler des tonnes d’encre.
Résumons : Eric Woerth était trésorier de l’UMP. Ensuite, il prit la présidence d’une amicale des soutiens financiers à Nicolas Sarkozy qui regroupe le gotha de la finance et du CAC 40. Puis, il a été promu ministre du Budget, avant de devenir celui du Travail. Et, en tant que ministre du Budget, il préside, au nom de l’amicale, des réunions rassemblant les plus gros fraudeurs fiscaux et exportateurs de capitaux en leur promettant de tenir compte de l’aide qu’ils ont apporté et sont prêts à apporter de nouveau, financièrement, à Nicolas Sarkozy.
C’est déjà pas mal et on imagine comment la presse anglaise ou américaine réagirait à une telle situation « incestueuse ».
Or, qu’apprend-on grâce aux enregistrements (effectivement condamnables moralement) effectués par un employé de Madame Bettencourt, la femme la plus riche de France ? Que c’est le ministre en personne, apparemment en cheville avec le conseiller financier de l’héritière l’Oréal, Patrice de Maistre (« je vais le voir, sans faire de bruit, pour régler quelques gros problèmes » explique-t-il dans l’enregistrement), que c’est donc Eric Woerth qui a fait des pieds et des mains pour obtenir que son épouse soit engagée comme gestionnaire de la fortune de Madame Bettencourt : en promettant, en échange, tous les petits services qu’on imagine. Au point que le conseiller financier en question déclare, à propos d’Eric Woerth « on lui donnera de l’argent et puis voilà… ». Et, en effet, il est question dans l’enregistrement, entre autres, d’un versement de 7500 euros pour contribuer à son action politique et de 7500 autres euros en faveur de Valérie Pécresse. Classique !

Ce qui l’est moins, c’est que l’une des actions de ce Patrick de Maistre, qui entretient apparemment les meilleures relations avec le ministre du Budget, consiste à organiser, en faveur de sa patronne des fuites de capitaux et autres exils fiscaux vers ces « paradis » que sont la Suisse, Singapour, Hong Kong ou l’Uruguay. Et cela pendant que le ministre du Budget feint justement de faire la chasse aux fraudeurs et autres dissimulateurs de capitaux.
Or, de deux choses l’une : soit Madame Woerth exerce vraiment sa fonction, juteusement rémunérée, gestionnaire de fortune de Madame Bettencourt, et elle est évidemment au courant de ces pratiques illégales, on est même en droit de penser qu’elle les favorise et les conseille, soit, ce qui est possible, elle n’est absolument pas dans le coup, mais alors il s’agit d’une fonction fictive et c’est une subvention indirecte au ministre du Budget dont on attendrait des renvois d’ascenseur.
Dans les deux cas, les soupçons sont gravissimes.
Ils le sont d’autant plus qu’on découvre également, dans ces enregistrements, que le conseiller financier de Madame Bettencourt et ami d’Eric Woerth a réussi à obtenir de l’Elysée que le pouvoir politique fasse des pressions sur la justice pour que sa cliente obtienne qu’une affaire la concernant – la plainte de sa fille - soit classée. « Le conseiller juridique, à l’Elysée, que je vois régulièrement pour vous, déclare-t-il, m’a dit que le procureur Courroye (un homme lige de Sarkozy affirment ses détracteurs) allait demander normalement que la plainte de votre fille soit irrecevable. Donc affaire classée. » Et c’est exactement ainsi que cela se passa.

J’ai dit, ici, à quel point les continuelles exigences, par le PS, de démission de ministre, pour vanne ou saillie malencontreuses ou incorrectes me paraissaient dérisoires.
Mais, une demande de démission d’Eric Woerth aurait, elle, beaucoup plus de fondement.

Quand le pouvoir joue à avoir peur


Sarkozy a reçu, ces derniers jours, la plupart des patrons, directeurs de rédaction et éditorialistes de journaux. Il leur a expliqué que sa réforme des retraites était « radicale », donc « traumatisante », et qu’il s’attendait à un important mouvement social, mais qu’il était prêt à l’affronter.
Les journalistes ont réellement gobé cela.
Sauf, qu’en réalité, Sarkozy, peut-être à tort, ne s’attend pas du tout à un puissant mouvement social (certains de ses proches nous ont d’ailleurs confirmé qu’il n’y croit absolument pas et qu’il serait plutôt désagréablement surpris si cela se produisait), et qu’il ne tient donc ce discours que pour une raison stratégique : ressouder autour de lui les droites, le centre droit, une partie de l’extrême droite, étouffer Villepin, se rallier éventuellement l’aile la plus libérale de la gauche, en jouant sur l’affrontement gauche-droite le plus traditionnel et en se donnant l’image d’un réformateur « courageux » qui ose affronter la rue et l’impopularité. Ce qui, pense-t-il, devrait lui rallier la fraction de la bourgeoisie qui était devenue très critique à son endroit.
Or, on peut penser ce qu’on veut du projet de réforme, l’approuver ou le désapprouver. L’estimer adéquat ou parfaitement injuste. Le seul constat qui est peu contestable, c’est qu’il n’est ni radical ni courageux, qu’il est purement tactique, qu’il ne règle absolument rien, qu’on est financièrement loin du compte, et que, faute qu’on ait osé aborder la question dans toute sa globalité, dans cinq ans tout sera à recommencer.

Messages


- Pichegru : bravo ! On dirait le poème de Voltaire sur le tremblement de terre à Lisbonne. A part l’hommage à Sarkozy à la fin…
- geo41 : je vous salue pour avoir proposé qu’on taxe la tranche marginale de l’impôt sur le revenu non pas de 1 % supplémentaire comme le projet de réforme des retraites le prévoit – c’est en effet ridicule -, mais de 5 à 10 % ! Il ne faut jamais désespérer de personne.
- ThierryD : Revenez-nous. Vous êtes excellent. Soyez seulement moins querelleur et moins long.
- Flâneur et l’arsène :
« Humainement c’est tout ce qui nous sépare »
« Humainement, moi, je suis sûr que rien ne me sépare de vous. Mais peut-être, précisément, est-ce cela qui nous sépare ».
- anco : vous croyez vraiment que Sarkozy est mon candidat ? J’ai dit au Point qui me demandait ce qu’un anti-sarkozyste peut trouver de positif chez Sarko, que c’est, en gros, notre plus mauvais président, mais notre – au sens de le – meilleur candidat. Ce que je pense.
***
- Notez que le 28 juin : le CRREA avec Marianne organisent une réunion à Paris sur le thème de la réforme du système financier international avec, entre autres, Paul Jorion et Frédéric Lordon. Qu’on se le dise.
- A Grenoble, ce samedi 19 juin, à 11 h 30, au cours de l’atelier sur les déficits et la dette, Jacques Généreux est remplacé par un autre économiste du Parti de Gauche : Christophe Ramaux.
***
Notez que Jean-Luc Mélenchon avait posté un commentaire en réaction au blog « que faut-il faire de la social-démocratie en déroute ». Vous pouvez le consulter.
***
Avant-hier, 25 guillotines, hier, moins de 10. Ca progresse. Bientôt aucune j’espère !

Jeudi 17 Juin 2010
Jean-François Kahn

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

200.Posté par capricorne68 le 19/07/2010 20:10
la france et les FRANCAIS FERAIENT MIEUX DE TRAVAILLER AU LIEU DE S OCCUPER DE L AFFAIRE WOERTH BETTENCOURT...
il y a des AIRBUS a livrer? des voitures avec un délai long chez peugeot, des TRAINS TGV à LIVRER ETC;? DES MILLIONS D HEURES DE TRAVAIL , QUI VONT FAIRE RENTRER DES DEVISES, DE LA TVA , ET DONNER DU BOULOT A DES CHOMEURS;;
ALORS AU BOULOT;? ET STOP LES SCANDALES ET LES POLEMIQUES PUANTES

jean francois KAHN il devrait profiter plus de sa retraite au lieu de polémiquer a son age...
moi je serais a sa place je serais sur un ile sans moustiques... sous le cocotier avec 2 belles femmes qui me frottent le dos...

HIHIH

199.Posté par claudan 13 le 19/07/2010 15:43
Affaire Woerth.
Cette affaire implique tellement de politiques aussi bien de droite que de gauche qu'on ne connaitra jamais les dessous.
Je m'explique : pouquoi le gouvernement défend tant Eric Woerth, parce que M.Woerth possède des arguments pour se défendre et certainement des demandes d'autres politiques pour ne pas être trop regardant concernant les sociétés qui financent les parties et auxquelles on accepte de fermer les yeux sur les évasions fiscales.
Et dans ce genre d'affaires la gauche n'a rien à redire car elle est aussi impliquée.

198.Posté par Subway le 09/07/2010 19:04
Une première conséquence : Chez "les donateurs" il semble qu'une majorité d'entre eux se retrouve "interdite" par une situation qui n'avait pas été anticipée. Les temps sont durs, et il est désormais évident que la prochaine campagne de l'UMP ne va pas être facile à financer, en tout cas comme elle est construite à l'instant T. Et la non-nomination d'un juge d'instruction sur cette affaire inquiète parait-il la cellule de la Maison Blanche qui observe avec précision ce qu'il se passe en France. En résumé, c'est la consternation à tous les étages !

197.Posté par compte de campagne a lire et publics rien n est cache tout e le 09/07/2010 10:01

LIEN INTERNET POUR LES COMPTES DE CAMPAGNE


C:\Users\jeanclaude\C_N_C_C_F_P_ - Dixième rapport d'activité - 2007 - Annexes comptes de campagne des candidats à l'élection présidentielle des 22 avril et 6 mai 2007 (par ordre alphabétique).htm

196.Posté par AFFAIRE WOERTH le 08/07/2010 01:36
COMMENT UN MEDIA QUI DIFFUSE UNE INFORMATION SUR INTERNET PEUT ELLE ETRE OBJECTIVE ET NEUTRE LORSQUE QUE L ON VOIT QUI LE SOUTIENT;;;
ce ne sont presque que des gens de gauche
C EST UN MEDIA NEUTRE ?????!!!!!!

Les soutiens de Mediapart [modifier]

Mediapart a reçu pendant sa campagne d’abonnements initiale de nombreux soutiens[5] qui se sont manifestés dans une série de vidéos publiées sur le pré-site (voir entre crochets les interviews de chacun de ces soutiens sur Dailymotion).

De nature diverse, beaucoup viennent de femmes et d’hommes politiques de l'opposition au parcours variés : Noël Mamère[6], de François Bayrou[7], Dominique de Villepin[8] ou François Hollande[9] à Arnaud Montebourg[10], Olivier Duhamel[11] et Catherine Trautmann[12], de Malek Boutih[13] et Khiari Bariza[14] à Daniel Cohn-Bendit[15], José Bové[16] et Olivier Besancenot[17].

Le soutien qui fit le plus de bruit[18] fut celui de Ségolène Royal, l’ancienne candidate à l’élection présidentielle de 2007, qui recommanda l’abonnement[19] à tous les adhérents de son association Désirs d’avenir. Le directeur Edwy Plenel fut accusé de créer, sans l’avouer, un quotidien à son service. Ce fut l'objet de débats nombreux à l'intérieur et à l'extérieur de Mediapart. L’un des arguments les plus utilisés fut la collaboration entre Mediapart et l’agence Internet La Netscouade[20], créée par Benoît Thieulin qui fit partie de l’équipe de campagne de Ségolène Royal. Le débat a repris avec la phase préparatoire du Congrès de Reims du PS[21] . En effet, de nombreux médias[réf. nécessaire] ont vu dans la prise de parole d'Edwy Plenel[22] au cours d' un événement organisé par Ségolène Royal à la Maison de la Chimie le samedi 28 juin 2008[23] une affiliation du président de Médiapart à la ligne politique de la candidate socialiste. Edwy Plenel a répondu aux critiques ainsi :« Je serai là samedi pour intervenir sur la liberté de la presse, pas pour appeler à voter Ségolène Royal. Je réponds à toutes les invitations pour évoquer ce sujet. Et je répondrai positivement à toutes les autres têtes d'affiche du PS (et des autres partis), si elles me demandaient de venir parler d'indépendance des médias à leurs militants. »[24]. Suite à cette affaire, le Club de Mediapart a longuement polémiqué dans un article signé « Serval » de manière très passionnée concernant le bien-fondé de la candidature « Royal » à l’élection présidentielle de 2007[25]. « Serval » a depuis résilié son abonnement, ne souhaitant pas, selon ses propres termes[réf. nécessaire] « être cantonné au rôle de caution « indépendante » vu qu'il existe, au sein du Club, une zone de non-droits d'expression dès que l'on porte un regard critique sur Ségolène Royal ».

A côté des politiques, on relève des hommes de médias comme Michel Field[26], des syndicalistes comme Jean-Claude Mailly[27], le secrétaire général de la CGT-FO, ou Patrick Pelloux[28], président de l'Association des médecins urgentistes hospitaliers de France (AMUHF) ; mais aussi des avocats (Jean-Pierre Mignard, William Bourdon[29]), des historiens (Jean-Pierre Azéma[30], Gérard Noiriel[31], André Burguière[32], Benjamin Stora[33], Patrick Weil[34]), des chercheurs comme le spécialiste des sciences de l’éducation Philippe Meirieu[35] ou le mathématicien Michel Broué[36], des femmes et hommes de lettres (Jorge Semprún[37], Stéphane Hessel[38], Marie Darrieussecq[39], Thomas Gunzig[40], Jean-Marc Roberts[41], Patrick Rotman[42], ...), des artistes de cinéma (Cédric Klapisch[43]) ou de la mode (Muriel Mesguich[44]), des militants associatifs, des étudiant
source WIKIPEDIA

195.Posté par le moraliste.. le 08/07/2010 00:12
ARRETONS LES COMMENTAIRES QUI SONT LA PLUPART DIFFAMATOIRES,vous tous vous ne savz rien de cette affaire.. LES COMMENTAIRES DES JOURNAUX SONT TOUS FAUX? L UN COPIE SUR L AUTRE ET REPETE ET EN RAJOUTE;
donner 7500 euros a un parti ou un elu dans un compte de campagne c 'est legal... messieurs allez apprendre le droit electoral..
LES COMPTES DE COMPAGNE SONT PUBLICS, VOUS POUVEZ LES CONSULTER A LA COUR DES COMPTES REGIONALE
MME WOERTH EST CONSEILLERE DE PLACEMENT ET NON FISCALISTE DANS SON ROLE; ca veut dire qu elle conseille pour les placements...
MME BETTONCOURT PAYE EN UN AN 460 millions d euros d impots...QUEL FRANCAIS PAYE CELA;
vous croyez qu'elle gere encore sa fortune elle meme ... allons a 83 ANS CETTE FEMME ELLE VOYAGE;;? ELLE VIT;;croyez vous qu elle est malhonnete, qu elle a besoin de tricher sur quelques milliers d euros... ALLONS SOYEZ SERIEUX,,, ET ARRETEZ DE DIRE N IMPORTE QUOI;
vous etes tous a cote du sujet...et ne maitrisez pas le sujet...

LES ACTIONS DE MADAME BETTONCOURT SONT TRANSPARENTES,si elles a des sociétes à l 'etranger elle dépend de la fiscalite de chaque pays concerné, SAUF POUR SES IMPOTS PERSONNELS SI ELLE RESIDE EN FRANCE 180 JOURS ELLE LES PAYE EN FRANCE CE QUI EST SON CAS CAR ELLE HABITE A NEUILLY;..
si cette dame elle le veut elle va habiter au bahamas ET LA FRANCE L AURA DANS LE BABA..et les droits de l homme lui autorisent a habiter ou elle veut..

ET LES MILLIERS DE SALARIES DU GROUPE L OREAL EN FRANCE ILS PAYENT OU LEURS IMPOTS ; et bien en france...
ALORS VOUS VOYEZ CE QUE CA REPRESENTE;

que tous les detracteurs payent une fois autant QUE CETTE DAME ET ON VERRA;;;

alors arretez VOTRE CRITIQUE ABERRANTE, et injuste.

PARLEZ DE LA FRANCE MESSIEURS DES MEDIAS ET AUTRES ET DE NOS 2,6 MILLIONS DE CHOMEURS ET DU 1 million de PERSONNES QUI NE PEUVENT PAS CORRECTEMENT MANGER;;
vous croyez pas...
et aidons ces gens la a remonter la pente,
ARRETONS L EGOISME POLITIQUE ET LA CRITIQUE DEPLACEE ET GRATUITE;;
et de vouloir toujours nous faire croire QUE LA GAUCHE AU POUVOIR VA FAIRE DES MIRACLES. on n a vu l equipe MITTERRAND ET LE SPECTACLE FINANCIER, les caisses etaient vides en un an ET LE SONT ENCORE AUJOURDHUI GRACE A
CELA

lesgrandes donneuses de lecon,AUBRY ET SEGOLENE LA DEESSE les deux qui savent TOUT, qui ont tout reussies....!!!!!
ELLES QUI VIVENT SUR LE DOS DE LA FRANCE DEPUIS DES ANNEES..


194.Posté par Bernhardt le 07/07/2010 20:46

Eric Woerth paie l'arrogance d'un gouvernement qui a fait fi de l'opinion publique depuis 3 ans, et qui a l'arrogance encore de taxer les plus faibles pour faire sa cure d'amaigrissement budgétaire, tout en maintenant le bouclier fiscal, comme si ces mesures de rigueur allaient relancer l'économie, alors que les principales forces d'investissement public, les collectivités territoriales voient leur budget au mieux gelé, au pire réduit... il (Woerth) n'est d'ailleurs pas étranger à toutes ces dispositions, et je pense qu'il paie aussi ses propres décisions racoleuses pour les grosses fortunes. quand la brue du président s'appelle Darty, on peut se demander jusqu'où va la collusion des pouvoirs financiers et politiques...
quand à la justice, j'ai fait l'objet d'une plainte pour "abus de confiance" par un membre de l'UMP, proche d'un élu de Bretagne (qui se fait aujourd'hui l'avocat du Diable, François G...). en préambule du réquisitoire, le Procureur a dit très simplement qu'il ne souhaitait pas personnellement que cette plainte soit jugée, mais qu'il lui avait été "recommandé de le faire", en définitive j'ai été blanchi en appel...
alors la soit-disante "indépendance" de la Justice, laissez-moi rire!
La justice va enterrée cette affaire, comme toutes celles qui touchent de trop près le pouvoir. mais ce battage médiatique aura le mérite de rester en mémoire des français le moment venu.

193.Posté par Thibaud DENOLLE le 06/07/2010 22:15
Quand il y a une crise financière, c’est le système qui est pourri et qui a corrompu les hommes !Mais quand il y a une crise politique… ce sont les hommes qui sont corrompus. Mais le système… il convient à tout le monde et le jeu de l’alternance permet à chacun d’en profiter… donc fustigeons les hommes… c’est plus facile de couper des têtes que de remettre en cause les fondements d’un système constitutionnellement immoral.

192.Posté par caen le 02/07/2010 12:21
Ces grandes affaires financières nous ramènent à la glorieuse 3ème république et aux tripatouillages de la 4ème. A quand un bon nettoyage des écuries d'Augias. Un état social (rien a voir avec le socialisme) et solidaire ferait le plus grand bien à notre pays. On dit que les grecs sont tous corrompus du particulier aux "élites" qui les dirigent. On a les mêmes chez nous. Les accrocs "aux avantages acquis" sont du même accabit que les fumeurs de cigares au frais du contribuable.

191.Posté par DOUILLON le 28/06/2010 08:23
Pour rigoler : Satire amusée sur l'affaire Woerth Bettencourt sur le Blog de JEAN PATRICK DOUILLON, Humoriste : http://douillon.canalblog.com/
Bons Sourires... Tant qu'on peut encore !
JEAN PATRICK

190.Posté par Gnome de Zurich le 21/06/2010 20:45
Bien fait !

Ca vous apprendra à attaquer le secret bancaire suisse, bande d'avocats d'affaires français, légers et superficiels, beaux parleurs, devenus ministres, premiers ministres, et même mieux!

On espère que ça fera réfléchir ces messieurs dames et qu'enfin ils comprendront que pour éviter beaucoup d'ennuis c'est dans leur intérêt de maintenir le SECRET BANCAIRE le plus hermétique possible en Suisse, au lieu de nous emm...er.

Non mais! Toutes ces pressions contre la Suisse. Ca commençait à bien faire! Il était temps de réagir!

Ca n'allait plus ces façons de casser du sucre sur le dos des banques suisses. Et surtout venant de ces gens là ! Comme banquier suisse j'avais tout le temps envie de dire: pas vous ! pas ça !

Je me suis toujours demandé pourquoi les banques suisses, - au point où en étaient allées les choses - n'organisaient-elles pas elles mêmes avec doigté quelques indiscrétions ciblées, compromettant telle ou telle haute personnalité possédant des comptes numérotés. Juste comme ça, petit avertissemenmt sans frais. Histoire de faire tomber un gouvernement et faire réfléchir ceux qui pourraient être mal intentionnés envers nous autres gnomes.

Ca ne venait pas. Je commençait à me dire que les banquiers suisses, mes collègues, s'étaient bien ramollis. J'en broyais du noir. On est tombé bien bas, que je me disais. Il y a le feu au lac et nous on se laisse faire, sans réagir, que je me disais. Misère.

Eh bien, maintenant on y est. Bon sang mais c'est bien sur. C'est ça. Il suffisait d'y penser. Ca a pris son temps. Mais on y est.

L'OREAL appartient à 50% à Nestlé. Tout s'explique. La Swiss connection a encore frappé.

Et en plus la manière était raffinée.

Très fort de se servir du majordome, en prétextant d'une autre affaire! Très fort!

Bravo collègues. Bien joué!

189.Posté par klara le 20/06/2010 08:16
quelle honte.......non comment.........vomir.....

188.Posté par Arlette Perez Rey le 19/06/2010 19:59
Nous sommes de plus en plus nombreux à éprouver pire qu'un ras le bol.... c'est plutôt une sorte d'étouffement et d'impuissance révoltée devant la prévarication, les errements scandaleux, les vols de l'argent public, et le "foutage de gueule" du peuple qui travaille et gagne moins, beaucoup moins parfois, de 2.000€ par mois..... Et s'il existait une ou deux personnes, de grande qualité, qui en plus de demander la démission d'un ministre, demandait celle du président de la République.... et si ces deux personnes étaient soutenues par le grand nombre de personnes révoltées... de quelle façon ? je ne sais pas.... pétition ? Que JF-K et Plenel sachent bien qu'ils ne sont pas seuls, et remerciés pour leur action républicaine.

187.Posté par mistoufle le 19/06/2010 17:03
Désolée, mon lien est "pourri"! Je refais une tentative.

186.Posté par mistoufle le 19/06/2010 16:59
Il semblerait bien que ces enregistrements soient exploitables.
Voir l'article de Gilles Devers avocat dont voici un court extrait:

"Voyons ce que dit la Chambre criminelle de la Cour de cassation.
La Cour pose pour principe qu’aucune disposition légale ne permet au juge pénal d'écarter des moyens de preuve au seul motif qu'ils auraient été obtenus de façon illicite ou déloyale."

185.Posté par targette le 19/06/2010 16:41
La fille Bettencourt pourrait faire valoir ces conversations enregistrées, le gouvernement s'est bien servie d'une liste volée par un employé dégouté des magouilles de son employeur

http://www.lexpansion.com/economie/actualite-economique/la-liste-des-evades-fiscaux-de-bercy-au-coeur-d-une-nouvelle-polemique_210583.html

184.Posté par targette le 19/06/2010 16:35
En parlant du journal du Monde, Patrick de Maistre se sert de ce journal pour contrecarrer.
Liliane Bettencourt admet avoir tout légué à Barnier et affirme avoir toute sa tête
http://www.lemonde.fr/societe/reactions/2010/06/17/affaire-bettencourt-eric-woerth-se-defend-d-avoir-touche-de-l-argent_1374286_3224.html

Tous les magistrats de France ont dû lire le Point et l'article de Mediapart même si les conversations enregistrées ne sont pas légales.
Si j'étais juge, je protégerai cette vieille dame, de ces infâmes profiteurs qui ont déjà préparé un mandat pour qu'ils soient désignés au cas où la fille Bettencourt obtiendrait la mise sous tutelle de Liliane Bettencourt
nous avons tous des parents, nous serons tous un jour à la merci des autres en cas de maladie ou de vieillesse, cette histoire est hallucinante quand on réalise que des procureurs à la solde du pouvoir sont chargés de classer l'affaire alors que cette femme est entre de mauvaises mains.
Patrick de Maistre demande à Liliane Bettencourt de lui faire passer de l'argent de Suisse en espèce pour se payer un voilier, et ne parler de cette opération à personne car il n'a pas le droit puisqu'il est son protecteur.
Cet homme ose penser qu'en accordant au journal le monde un interview organisé il va convaincre l'opinion publique que cette femme a toute ses facultés et que la méchante est la fille !

183.Posté par Remopix le 19/06/2010 15:16
Bravo pour ce nouveau lièvre. Mais est-ce que l'affaire fera grand bruit ? j'en doute.
Ce qui est frappant c'est qu'autrefois les grandes familles (les 200 en 1934) plaçaient des gens a eux dans les gouvernements. Avec cette histoire on peut voir que ce sont les gens du gouvernement qui essaient de se place dans les grandes familles, interessant non ?

182.Posté par JPM le 19/06/2010 13:50
aujourd'hui quand quand l'on clic sur l'article, Mme Bettencourt sur orange, vous êtes directement renvoyé sur le désastre dans le var, est-ce une prémonition? Ou alors un signe de l'indépendance de la presse? A suivre.

181.Posté par Marly le 19/06/2010 13:20
L'argument que le clan Bettencourt-Woerth-Elysée devrait retenir est le fait que ces écoutes étant illégales sont inutilisables.
La liste de quelques 300 exilés fiscaux en Suisse agitée par le ministre du Budget, M. Woerth (alors que de gros poissons, bien avertis, comme on le comprend mieux aujourd'hui, nageaient déjà vers des eaux plus tranquilles), était pourtant illégale et normalement inutilisable puisque volée, par un informaticien, au dépens d'un pays.


1 2 3 4 5 » ... 10